Le parquet antiterroriste de Paris a classé sans suite la plainte déposée contre Tereos par huit betteraviers qui l’accusaient d’avoir aidé à la préparation d’actes terroristes par l’organisation djihadiste Daech. Le groupe coopératif a affirmé avoir suspendu ses livraisons de sorbitol (pouvant être utilisé dans la fabrication d’armes) à la Syrie.

À la suite de cette décision du parquet, le conseil de surveillance de Tereos a demandé à chacun des auteurs de cette plainte de démissionner sans délai. Le groupe sucrier a également initié une action en dénonciation calomnieuse.