Vingt députés et deux présidents de région – Xavier Bertrand pour les Hauts-de-France et Hervé Morin pour la Normandie – ont signé une lettre adressée au Premier ministre assurant qu’ils ne pourront pas « accepter la fermeture aveugle de deux sites économiques viables », à savoir les sucreries de Cagny, dans le Calvados, et d’Eppeville, dans la Somme. Ils comptent sur « l’entière mobilisation » d’Édouard Philippe.