Après New York l'an dernier - les Etats-Unis représentent son premier marché -, Nestlé avait choisi Paris pour présenter, jeudi dernier, ses résultats des neuf premiers mois de l'exercice 2011. Une façon de réaffirmer son attachement à son deuxième marché - la France -, exemplaire selon Paul Bulcke, patron du groupe suisse, de la capacité de Nestlé à innover pour maintenir sa croissance.
Contenu réservé aux abonnés RIA

Pour y accéder : 3 possibilités !

29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La RIA pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre