Greenpeace s'en prend à Petit Navire, dont l'association a bloqué l'accès de l'usine de Douarnenez, dans le Finistère, pour protester contre les « méthodes de pêche destructrices », notamment les DCP (dispositifs de concentration des poissons). La filiale de Thai Union a répliqué en affirmant n'avoir « pas attendu Greenpeace pour prendre des mesures » en faveur d'un approvisionnement responsable. Assurant que 100 % de ses produits répondront aux principes MSC d'ici à 2020, elle s'est engagée à réduire de 20 % son recours au thon albacore issu de l'océan Indien ou à diminuer à 250 le nombre de DCP dans sa flotte.