Nestlé vient de conclure un contrat de commercialisation des produits Starbucks au niveau mondial. Le groupe américain conservera bien sûr ses droits sur la distribution dans ses « salons de café » mais le groupe suisse en assurera la diffusion ailleurs, aussi bien dans les circuits de détail qu’éventuellement dans d’autres réseaux de la restauration.

Starbucks, qui avait commencé le développement de sa marque en dehors de ses propres circuits il y a quelques années, va déjà percevoir 7,15 milliards de dollars (près de six milliards d’euros) pour cette transaction qui concerne actuellement quelque deux milliards de dollars de volumes de vente annuels (1,68 milliard d’euros). Si elle ne porte sur aucun transfert d’actifs immobilisés, environ 500 salariés de Starbucks vont rejoindre Nestlé, pour une activité restant basée à Seattle (États-Unis).