Maïsadour a enregistré une hausse de 2,4 % de son chiffre d’affaires à 1,344 milliard d’euros sur son exercice 2018-2019. Mais son résultat net retourne dans le rouge, avec une perte de 25 millions en raison d’un « fort retrait » de l’excédent brut d’exploitation à 25,3 millions. Avec le pôle gastronomie (28 % avec Delpeyrat, Comtesse du Barry, Sarrade et Delmas) et le pôle volailles (16 % avec St-Sever ou Marie Hot), sa branche agroalimentaire, qui représente 44 % de ses ventes, a notamment souffert des conséquences de la loi EGalim ainsi que du mouvement des Gilets jaunes.