Didier Guillaume (ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation) et Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances) ont lancé, ce 15 octobre, une concertation sur un projet de décret visant à rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine de la viande servie dans la restauration hors foyer (restaurants, cantines, etc.), afin de renforcer l’information disponible pour les consommateurs.

Si elle est d’ores et déjà délivrée aux consommateurs dans les grandes surfaces et les boucheries, seule celle sur l’origine de la viande bovine est obligatoire en RHF. La réglementation existante serait ainsi étendue aux viandes porcines, ovines et de volaille.

Ce projet de décret a été soumis à la concertation avec les filières agricoles concernées, les professionnels de la restauration et les associations de consommateurs. Il sera ensuite notifié à la Commission européenne puis transmis au Conseil d’État.

Sous réserve de la validation du texte par ces différentes instances, l’obligation pourrait entrer en vigueur au 1er avril 2020.