Déplorant des arrêts de fabrication et de collecte dans seize filières de fromages AOP, voire des destructions de lait ou de fromage dans une dizaine, le Cnaol regrette que ses produits soient « les grands oubliés des mesures ministérielles déjà annoncées ». Les filières s’organisent pour tenter des circuits de distribution locaux, modifier leur cahier des charges ou activer des plans de régulation de l’offre. Le Cnaol reconnaît que « la grande distribution fait des efforts pour référencer des produits locaux » mais ces derniers ne se traduiraient pas, pour le moment « par des effets significatifs sur les ventes ». Relayant l’appel « Fromagissons » lancé par le Cniel, le Cnaol espère notamment la réouverture des rayons fromages à la coupe, l’augmentation d’une offre en préemballé ainsi qu’une meilleure présence dans l’offre des drives.