Après le Franco-Score d’Intermarché, Leclerc lance à son tour une démarche de transparence sur l’origine de ses MDD. À partir de janvier prochain, ces dernières présenteront l’origine géographique de leurs principaux ingrédients, en remplaçant notamment « les appellations obscures « Origine UE » ou « Origine de divers pays de l’UE » qui déplaisent aux consommateurs ». En outre, le lieu de fabrication sera indiqué. D’abord sur Internet, puis progressivement sur les packagings de près de 8 000 références.

Michel-Édouard Leclerc n’hésite pas à parler d’une « véritable révolution pour les équipes. Il y a un bouleversement des pratiques d’approvisionnements qui se profile. Dans les prochains mois, nous allons revoir nos cahiers des charges afin de définir avec nos fournisseurs une liste précise des pays dans lesquels ils auront le droit de s’approvisionner pour fabriquer nos produits ». Car un des objectifs est, bien sûr, de pouvoir afficher davantage d’ingrédients français…