L’Ania s’associe avec les Banques alimentaires pour distribuer 500 millions de repas aux plus démunis d’ici à 2025, soit plus d’un million par jour. Cette lutte contre la précarité alimentaire reposera notamment sur la plateforme ClickDon des Banques alimentaires qui met ces dernières en relation avec les industriels pour fournir des aliments consommables mais qui n’ont pu être commercialisés.

Par ailleurs, après une prise de parole commune avec la FNSEA et Coop de France, l’Ania a précisé, à nouveau, ses sept « ambitions pour une filière agroalimentaire française à la hauteur des enjeux de demain » : renforcer l’image des produits alimentaires et assurer la reconquête des consommateurs en France et à l’international face au food bashing et aux fake news ; arrêter la déflation en rééquilibrant le rapport de forces avec la grande distribution ; amplifier les capacités d’investissement en allégeant les charges et en assurant une simplification et une stabilité réglementaires ; redynamiser l’emploi ; favoriser l’investissement et développer des instruments de recherche et d’innovation.

En photo : Miloud Benaouda, président de Barilla Europe de l’Ouest et administrateur de l’Ania, avec Jacques Bailet, président des Banques alimentaires.