Le nombre de lancements à travers le monde de produits alimentaires et de boissons utilisant la patate douce comme ingrédient a enregistré une croissance annuelle de 21 % dans la période allant de 2015 à 2018, selon Innova Market Insights.

La montée en puissance du tubercule reflète un changement dans le régime alimentaire mondial et les préférences nutritionnelles. Les consommateurs remplacent ainsi les aliments comme la pomme de terre blanche par des patates douces. Elles offrent des niveaux de vitamines A et C significativement plus élevés que les premières, sont riches en bêta-carotène, ont légèrement plus de fibres et ont également un indice glycémique plus bas.

Aux États-Unis, l’USDA (Department of Agriculture) vient de révéler que la superficie consacrée à la culture de la patate douce a augmenté de 37,6 % dans le pays pour la période 2012-2017. C’est l’augmentation la plus importante, toutes cultures légumières confondues, mesurée par l’USDA.