Après trois années de négociations, un accord a été trouvé lundi à Bruxelles pour réviser la réglementation européenne sur la production et l’étiquetage des produits biologiques. « Les évolutions apportées par ce projet de règlement vont accompagner le développement du secteur », s’est félicité Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. S’ils sont adoptés par le Parlement européen, les nouveaux dispositifs devraient être applicables en 2021. Ils élargiront notamment le champ d’application à de nouveaux produits. En outre, ils proposeront un étiquetage comportant l’origine des matières premières et maintiendront un contrôle physique chaque année par opérateur. Enfin ils imposeront aux produits biologiques importés, soit de respecter la réglementation européenne, soit de provenir d’un pays tiers ayant obtenu un accord d’équivalence.