Dominée par les enseignes des groupes Carrefour et Casino, Paris fait l’objet d’une offensive de Leclerc, qui vient d’y lancer son service de vente en ligne avec livraison à domicile « Leclerc chez moi ». Le jour de l’ouverture de ce dernier, Casino a répliqué en annonçant la signature d’un accord entre Monoprix et Amazon Prime Now, amplifiant l’incursion du géant américain dans l’alimentaire. Car au-delà de la capitale, où le drive ne pouvait s’implanter – on parle de drive piéton pour contourner le casse-tête de la livraison –, c’est le futur du e-commerce alimentaire qui se joue.