Alors que l’an dernier, « l’esprit des EGA » n’avait pas encore soufflé dans les négociations commerciales, Intermarché et Système U ont publiquement fait connaître leur engagement d’épargner aux PME la poursuite de la spirale déflationniste.

« Pour les négociations commerciales qui s’ouvrent dans quelques semaines, aucune PME française ne se verra demander de baisse de tarif, assure Thierry Cotillard, président d’Intermarché et Netto : aucun acheteur d’Intermarché ne réclamera des prix d’achat en baisse aux 5 000 PME françaises qui sont nos partenaires ».

« Aucune déflation ne sera demandée pour les fournisseurs de marques de PME lors des négociations 2020 », promet pour sa part Système U. « Les filières à forte volatilité de matières premières feront l’objet d’un accompagnement particulier et les négociations avec les PME devront être finalisées avant le 31 décembre, et non le 28 février, de sorte à donner une visibilité immédiate aux PME dès le début de l’année. »