Charente-Maritime. Le glacier L’Angélys va tripler les capacités de son site de production de Fontcouverte (Charente-Maritime). Entre avril 2021 et mars 2022, 400 m² d’atelier de production et 600 m² de stockage seront ajoutés au bâtiment­ de actuel de 1 400 m². Ce projet permettra un redéploiement des lignes de production, l’installation d’un nouveau pasteurisateur­ tubulaire, de cuves de maturation supplémentaires et d’un tunnel de surgélation à l’azote. Denis Lavaud, fondateur de l’entreprise, a décidé de mettre en suspens le projet de construction d’une seconde unité dédiée au bio, souhaitant focaliser ses efforts sur le développement des gammes existantes, ainsi que sur le lancement de nouveaux cônes glacés. En cinq ans, il prévoit de quintupler son chiffre d’affaires, actuellement de 10 M€, en croissance de 11 % en 2020, porté par le succès des bûches glacées de fin d’année (+ 20 %). Ce printemps, les premières boutiques « Les Ateliers­ de l’Angélys » ouvriront à Royan, La Rochelle et Bordeaux. Dans les cinq ans à venir, un réseau de 50 boutiques – dont cinq à l’étranger –, essentiellement en franchise, devrait voir le jour. Pour accompagner ces développements et préparer la transmission de la société à ses deux filles, Denis Lavaud a ouvert une part minoritaire du capital de L’Angélys (moins de 10 %) à Unigrains et Bpifrance.