Après une reprise de 6,2 % prévue pour 2017, les budgets d’investissement agroalimentaire s’annoncent en hausse de 11 % cette année, selon les résultats de l’Observatoire RIA à paraître dans le numéro du mois de mai. Sans tenir compte de la construction de nouveaux outils, cette progression atteint malgré tout les + 8 %. Les chantiers les plus importants continuent de tirer l’investissement, les projets supérieurs à cinq millions d’euros étant en hausse de 17 %.

Mais, fait nouveau, les projets moins importants (inférieurs à cinq millions) affichent également une progression de 6 % alors que, précédemment, les petites unités présentaient le plus souvent des budgets stables, voire en diminution. Dans cet échantillon de 231 usines, ce sont surtout les efforts consacrés à la modernisation qui progressent (+ 8 points, à 27 % des projets), même si les augmentations de capacité restent en première position (28 %, + 3 points).

Les secteurs en plein boom profitent naturellement en premier de cette embellie, à commencer par les entreprises spécialisées dans les produits bio. On remarque également une forte reprise des investissements dans le secteur brassicole. Enfin, l’export reste un facteur important d’investissement, suscitant d’importants projets dans l’eau embouteillée ou dans les produits laitiers.