Sandrine Blanchemanche est nommée directrice du nouveau pôle alimentation saine, sûre et durable de l’Ania. Les thématiques santé, nutrition, qualité, environnement sont en effet désormais réunies au sein d’un même service.

« Dans un contexte de défiance envers l’alimentation et l’industrie agroalimentaire, il est aujourd’hui primordial de dialoguer avec toutes les parties prenantes pour restaurer la confiance et construire ensemble l’alimentation de demain. Le pôle alimentation, saine, sûre et durable s’attachera à travailler collectivement et à dialoguer avec tous les acteurs de la filière (agriculteurs, coopératives, distributeurs…), la communauté scientifique, la société civile (associations de consommateurs, journalistes) et les pouvoirs publics », note l’Ania dans un communiqué.

Dans la suite des engagements « 1 000 jours pour manger mieux », le pôle alimentation saine, sûre et durable a pour mission d’accompagner les entreprises au quotidien dans la mise en œuvre de démarches de progrès, en termes de sécurité sanitaire, de qualité nutritionnelle et de réduction d’impact environnemental. Il s’engagera en faveur d’une information plus transparente et d’une meilleure traçabilité, notamment avec un projet ambitieux de numérisation des données sur les produits alimentaires (Num-Alim).

Le pôle sera présidé par trois administrateurs de l’Ania, Mathias Dosne, directeur général France de Mondelez International, Thierry Gaillard, président de Carambar&Co, et Emmanuel Vasseneix, président-directeur général de Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel.

Sandrine Blanchemanche est docteur en sociologie de l’Université Paris X. Elle a réalisé une partie de sa carrière à l’Inra, en dirigeant notamment l’unité pluridisciplinaire Met@risk (méthodes d’analyse des risques alimentaires).