«Du recrutement à la gestion des talents en passant par la formation, la mobilité, les outils collaboratifs ou le bien-être au travail, les start-up se saisissent des technologies numériques pour révolutionner les ressources humaines et le management », constate BPIFrance, qui a recensé une centaine de start-up dans le domaine. Algorithmes de matching, chatbot, Moocs ou encore expériences pédagogiques en réalité virtuelle, les outils ne manquent pas.

Cette nouvelle approche fait son chemin dans les entreprises agroalimentaires et quelques initiatives inédites, collectives ou individuelles, sont présentées dans notre dossier. Un des enjeux pour le recrutement est de mieux faire connaître les entreprises et de mieux identifier les talents. Une gageure quand on sait le manque d’attractivité du secteur ! En s’appuyant sur ces nouvelles technologies telles que la réalité virtuelle, les industriels font aussi le pari d’attirer et de former les jeunes recrues, plus rompues aux jeux vidéo qu’à l’univers industriel.

Cette immersion numérique a l’avantage de sensibiliser les apprenants aux gestes et connaissances de base avec plus de simplicité et d’autonomie. Mais si l’expérience digitale apporte un vent de renouveau dans la gestion des ressources humaines, elle ne doit pas s’opposer aux approches classiques. Tant pour le recrutement que pour la formation, le présentiel a encore des atouts. En témoigne le succès de l’animation Work In Agro organisée au CFIA en partenariat avec l’ABEA, l’Ifria Bretagne et le site Jobalim (créé à l’initiative de RIA), où les entreprises du secteur peuvent rencontrer des candidats. Un rendez-vous à ne pas manquer !