Alors que la guerre des prix entre enseignes a occasionné, selon l’Ania, une destruction de valeur d’un milliard d’euros par an pour la filière depuis 2014, le chiffre d’affaires de l’industrie alimentaire a néanmoins progressé de près de 4 % en 2017. « Cette évolution est fortement alimentée par une dynamique à l’export redevenue favorable, ainsi que par la hausse du prix des matières premières », commentait récemment le président de l’association, Jean-Philippe Girard.

Cinquième exportateur de produits des industries agroalimentaires, la France voit certaines de ses spécialités plébiscitées par les acheteurs étrangers. Ainsi, les produits de boulangerie-pâtisserie progressent de 28,2 % à l’export depuis 2011 lorsque les produits gourmets et les préparations à base de produits de la mer enregistrent des croissances de 62 % par an, selon le guide Où exporter en 2018 ? « L’export est une opportunité majeure pour les entreprises », estime l’Ania. Mais des marges de progression importantes subsistent. L’exportation n’est, en France, portée que par 20 % des entreprises, contre 80 % en Allemagne où deux tiers des exportations y sont réalisées par des sociétés de plus de 250 salariés.

Pour encourager cette dynamique, RIA lance la troisième édition des RIA Globes. Placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et réalisé en partenariat avec l’Ania, Business France, Coop de France, le Sial et Sopexa, cet événement vise à récompenser et valoriser les meilleures initiatives de développement à l’international des IAA et des organisations collectives qui les accompagnent. Rendez-vous sur notre site www.riaglobes.fr pour participer.