"L'aspartame et ses produits de dégradation sont sûrs pour la consommation humaine aux niveaux actuels d'exposition", a conclu l'Efsa après avoir analysé l'ensemble des résultats des recherches scientifiques sur la question. Une bonne nouvelle pour l'ISA (International sweeteners association) qui ferraille régulièrement contre les publications alarmistes sur l'aspartame.