Après les difficultés rencontrées au Maroc en 2018, Danone doit affronter une fronde en Algérie.

Lire aussi : Danone pénalisé par le Maroc et encore diminué en Europe (30/08/2018)

Les pouvoirs publics ont placé sous scellés son usine de Blida après une mise en cause de la sécurité de ses produits. Employant 1 200 salariés, sa filiale Danone Djurdjura Algérie a réagi en assurant qu’elle respectait « strictement les normes de qualité internationales et la réglementation en vigueur, que toutes les matières premières utilisées dans ses produits sont conformes et que son site de production de Blida détient le certificat d’agrément sanitaire délivré par les autorités locales compétentes ».

Des discussions sont en cours pour envisager une reprise de la production. Auparavant, des conflits avaient éclaté entre Danone et plusieurs de ses partenaires algériens, dont Suilait avec laquelle le groupe avait mis fin à une sous-traitance, selon les règles d’après lui.