« Exécution réussie », se félicite Danone. De fait, les indicateurs du groupe s’installent dans le vert : chiffre d’affaires en hausse de 1,7 % en données comparables au premier semestre et marge opérationnelle courante en progression de 0,68 point, à 14,69 %, donnant un résultat opérationnel courant en hausse de 6,4 % et un résultat net courant en hausse de 7,8 %.

Si la croissance des ventes peut décevoir certains – elle avait atteint 2,9 % en 2018 –, Emmanuel Faber, PDG, rétorque que « notre performance reflète la priorité donnée à une exécution de qualité », visant toujours « la croissance rentable durable ».

Le redressement des produits laitiers et d’origine végétale semble en effet toujours en bonne voie, avec une croissance de 1,2 % sur les six premiers mois, et même de 2,2 % au deuxième trimestre. L’Europe renoue avec « une croissance des ventes légèrement positive », ainsi qu’une reprise au Maroc de 10 %, « Centrale Danone regagnant progressivement des parts de marché ». Par ailleurs, les eaux restent bien orientées, à + 2,8 %, et la nutrition spécialisée, à + 1,8 % avec une amorce de reprise en Chine.

Pour l’ensemble de l’exercice 2019, le groupe vise une croissance de 3 % du chiffre d’affaires en données comparables et une marge opérationnelle courante supérieure à 15 %.