La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Larzul à l'encontre de la décision de la cour d'appel de Paris favorable à Française de Gastronomie. Selon cette dernière, actionnaire à 50 % de la première, « ce désaveu prive Larzul de toute justification dans sa décision de rompre avec le groupe ».