Coca-Cola European Partners France va injecter 19 millions d’euros dans son usine de Socx, dans le Nord. L’investissement permettra l’installation d’une nouvelle ligne de production de boissons en bouteilles de verre. Pour la première fois en Europe, cette ligne pourra traiter aussi bien des boissons plates que gazeuses, et ce, dans différents formats.

« Ce projet est la concrétisation de la poursuite de notre stratégie de diversification », explique Éric Desbonnets, vice-président supply chain de CCEP France, embouteilleur et distributeur dans l’Hexagone de Coca-Cola, à l’origine de la démarche. Il évoque les thés glacés Fuze Tea, qui auraient déjà grignoté 6 % du marché, ainsi que le verre, « qui est le format de référence pour une expérience de consommation parfaite ». L’entreprise rappelle d’ailleurs la recyclabilité du verre, qui bénéficie déjà d’un bon taux de collecte.

Le groupe déclare également ainsi sa volonté de « continuer à développer ses sites industriels en France afin de produire au plus près de ses clients et de ses consommateurs ». Il aura investi 232 millions d’euros dans ses cinq usines entre 2012 et 2018, dont 65 à Socx, dont l’inauguration remonte à 1989. Dans le courant du premier semestre 2019, 23 emplois y seront créés lors de la mise en service.