Réalisant 750 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 3 700 salariés répartis dans 14 usines dans le monde, le premier chocolatier français envisage d’ouvrir son capital afin de pouvoir financer son développement, notamment via des acquisitions. Des discussions sont en cours et pourraient aboutir durant le premier trimestre 2021.