« Nous sommes en réinvention depuis quelques années et l'innovation est le facteur principal du redémarrage du marché depuis trois ans », se félicite Marc Vermeulen (en photo), PDG de Kronenbourg. Après trente années de déclin, la bière a connu une croissance de 9 % depuis 2014 et la filiale française du groupe Carlsberg de 14 %, pour atteindre 932 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, restant au coude-à-coude avec Heineken (voir RIA News n° 650).

Elle lance sept nouveautés : deux bières sans alcool (1664 blanc et Tourtel Twist framboise), deux de caractère (Grimbergen Triple d'Abbaye et Kronenbourg Tigre Bock brune) et trois nouvelles aromatisées (Skoll Ice Berry − la production de Skoll ayant été transférée de Lituanie à Obernai (Bas-Rhin) −, 1664 mûre-myrtille et Grimbergen fruits des bois). Elles étaient présentées durant le GIF (« Générateur d'idées fraîches ») qu'organise Kronenbourg à Paris jusqu'au jeudi 20 avril.

Ces deux journées attendaient quelque 200 personnes venues d'horizons divers pour participer à un challenge de l'innovation, structuré autour de quatre axes : produire et consommer local, lieux et modes de consommation de demain, écoresponsabilité partagée et réinventer le mieux-vivre au quotidien grâce au digital. Une façon pour Kronenbourg de signifier son inventivité alors que, grâce au succès de Tourtel Twist notamment, ses lancements représentent près de la moitié des volumes générés par l'innovation dans la catégorie, où sa part de marché avoisine 30 %.

Voir le dossier de RIA du mois d'avril.