Le résultat net des Fromageries Bel a diminué de 15,6 % en 2017, à 180 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 3,35 milliards, comme annoncé (voir RIA News n° 697 http://www.ria.fr/actualites/bel-en-croissance-mais-avec-une-rentabilite-resserree-1,3,430816015.html). La hausse des prix des matières premières laitières a engendré une chute de 27,9 % du résultat opérationnel, la marge passant de 10,1 % à 6,4 %. Et le groupe estime qu’en 2018, « l’incertitude reste forte dans certaines régions » tandis que sur les marchés matures, notamment en Europe, les négociations « à nouveau tendues » entraîneront « une revalorisation tarifaire insuffisante pour couvrir [nos] investissements dans la revalorisation de la filière laitière ».