« Renforcer nos positions en charcuterie cuite en France, notamment sur les catégories boudin et jambon », tel est l’objectif annoncé par Stéphane Poyac, directeur de la branche viandes d’Agrial quant au projet d’acquisition des charcuteries La Bresse et Sibert, respectivement basées à Servas et Loyettes, dans l’Ain. Dirigées depuis 2008 par le même homme d’affaires, Yves Serfaty, elles totalisent plus de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 (14,3 et 7,1) avec 130 salariés.

L’essentiel de leurs ventes est réalisé en grande distribution sur un créneau prémium sous leurs propres marques. Elles viennent compléter la « business unit » charcuterie d’Agrial, déjà propriétaire des entreprises bretonnes Brient (400 salariés, acquise en 2017) et Tallec (200 salariés, 2018). Elles permettront également des synergies nouvelles entre gammes de produits, forces de ventes et achats notamment.

L’annonce de ces projets d’acquisition intervient après une « bonne année 2018 », selon la direction d’Agrial, de la BU charcuterie qui représente 480 millions d’euros de ventes avec 1 100 salariés. Des synergies sur l’approvisionnement et la distribution entre Brient et Tallec se sont avérées favorables, amplifiées notamment par le dynamisme des ventes de jambon et de salades traiteur.

Alexis Dufumier