La semaine dernière, le brasseur AB inBev a annoncé un plan de soutien aux cafés et aux restaurants de 20 millions d’euros. « Nous voulons aider nos clients dont les établissements sont actuellement fermés et encourager la reprise, une fois les mesures de confinement levées », explique Jacques Lebel, directeur général de la filiale française, troisième intervenant de la bière en France, avec 663 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, dont 30 % en CHR, sous la marque Leffe notamment.

Le groupe va ainsi consentir un effort de trésorerie de 7 millions envers ses clients entrepositaires. Ce délai de paiement devrait les aider à soutenir leurs clients en avril. Parallèlement, l’opération Bar Solidaire offre la possibilité au grand public d’acheter par Internet des bons d’achat de 5 à 100 euros utilisables dès la réouverture de leur bar favori, mais dont le montant sera immédiatement versé. Au moment de la reprise, AB inBev s’engage à doubler l’enveloppe à hauteur de 3 millions en équivalent bière. Cette opération est ouverte à tous les établissements (sauf ceux en contrats d’exclusivité avec un autre brasseur). Lancée aux Pays-Bas et en Belgique avec une semaine d’avance, elle atteint déjà un million de donation dans 8 400 commerces. Enfin, le brasseur prévoit d’investir 10 millions dans des offres commerciales, prochainement révélées, dans la limite de 20 000 établissements.

Dans le même temps, le groupe a entrepris de transformer l’alcool issu du process de désalcoolisation de ses bières sans alcool en gel hydroalcoolique et en solution désinfectante. La semaine dernière, 6 000 flacons de 250 ml de gel ont été distribués à des prestataires logistiques et à des clients GMS, et 18 000 litres de solutions ont été mis à la disposition de la Fédération des infirmiers libéraux du Nord et d’une trentaine d’Ehpad des Ardennes. Cette fabrication a vocation à être renouvelée cette semaine et les suivantes si nécessaire. Au niveau européen, les brasseries de Munich et de Louvain ont ainsi produit la semaine dernière 26 000 flacons de gel et 50 000 litres de solution distribués aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en Italie et donc en France.

F. B.